Grand Pontarlier : Des vacances de printemps très animées

De nombreuses animations sont proposées sur le territoire de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier.

 

Tout au long de ces vacances de printemps, la communauté de communes du Grand Pontarlier propose des animations à destination des enfants, âgés entre 6 et 12 ans de ce territoire du Haut-Doubs. Ici, on apprend, on découvre, on fait des rencontres et on s’amuse. Depuis lundi, pendant que certains découvrent la poterie néolithique ou les peintures et encres végétales, d’autres font du roller ou de l’équitation. Il y en a pour tous les goûts. « L’objectif est de permettre aux enfants de découvrir de nombreux domaines mais aussi d’approfondir certaines connaissances en compagnie de professionnels et d’artistes. C’est aussi un moment où les enfants partagent des activités avec d’autres » explique Marie-Claude Masson, l’élue en charge de l’éducation.

Le principe de ces activités est également de se dérouler sur l’ensemble du territoire de la communauté de communes. A la Cluse-et-Mijoux, durant deux jours, une dizaine d’enfants, âgés entre 9 et 11 ans, ont découvert le monde de la bande dessinée. En compagnie de Steven Grah, illustrateur graphiste, chaque petit participant a réalisé sa propre planche. Marguerite a choisi de décliner une blague. Mélora s’est lancée dans une histoire qui raconte les péripéties d’un groupe de copines dans un magasin. Quant à Marwan et Killian, ils se sont projetés dans l’imaginaire. Chacun a ainsi trouvé sa place dans cette animation. Avant d’être confrontée à la feuille blanche, les enfants ont sagement écouté l’intervenant qui leur a prodigué quelques techniques. La bulle, le récitatif, l’onomatopée, l’idéogramme, les plans, le cadre, ... autant de termes que les enfants maîtrisent et ont tenté de mettre en application. « Je pensais que c’était facile de faire une BD. Qu’il suffisait de faire des petits carrés que tu coloriais. Maintenant que j’en fais, je me rends compte que c’est un peu plus compliqué que cela » ajoute le petit garçon. Enfin, pour d’autres enfants, comme Marguerite, cette activité a peut être suscitée des vocations. « J’aime bien le dessin. Je vais peut être faire un métier dans ce domaine plus tard » conclut la fillette.

Le reportage de la rédaction


jeudi 14 avril 2016 19:04 Categories : Actualités locales | Education | Loisirs | A la une | Actualités Favoris : Tags : education | loisirs